Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Comme je l'ai écrit précédemment je suis sorti d'une période de redressement judiciaire en date du 17septembre 2009.
A cette période mon interdiction bancaire a été levée, la banque DELUBAC me demande mon intention, si je désire rester au sein de leur établissement.
N'ayant pas eu a me plaindre de leurs services, je leur fait part de mon intention de rester comme client chez eux.
Au mois d'octobre 2009, je me décide à prendre rendez vous avec la BNP PARIBAS afin de pouvoir bénéficier d'une ouverture de compte à titre professionnel  (étant donnée toute la publicité faite par cette banque au soutien qu'ilq veulent apporter aux entreprises).
J'ai été reçu par un conseiller lors de cet entretien, je lui fait part de ma situation antérieure, sa réponse a été catégorique, il ne voulait pas m'ouvrir un compte professionnel pour le motif suivant : il ne voulait d un client qui sortait d'une période de redressement judiciaire.
Ma réponse immédiate a été de lui rappeler que l'Etat leur avait prêté des milliards alors qu'ils avaient la tête dans l'eau, alors que moi je refais un peu surface on me renfonce un peu plus.
L'entretien a été de courte durée mais je lui fis part de mon mécontentement et que je n'en resterais pas la.
Afin de vouloir manifester mon écoeurement contre ce système j'avais décidé d'aller déposer une remorque de fumier devant leur établissement.
Cela a germé dans ma tête pendant quelques mois, je me décide de faire cela pour la journée du 15 septembre 2010 à 13 heures, je préviens quelques journalistes de mon opération afin d avoir un impact médiatique.
Donc ce jour comme prévu je déverse ma remorque de fumier devant l agence BNP PARIBAS sachant que l ouverture de l'agence s'effectue à 13H30 j'attend l'arrivée de ces messieurs bien sur cela amène les gens à voir ce qui ce passe, certains prennent des photos avec leur portable, entament la conversation avec moi en me demandent des explications sur mon geste me soutiennent dans mon action.
Présent aussi sur les lieux :
Didier Faucard du journal SUD OUEST                                               
Bernard Maingot
A l'arrivée des employés de la banque je vois la personne qui ma reçue me demandent pourquoi avoir fait ceçi.
Je lui rafraichi la mémoire en lui disant que je serais revenu, il me demanda si j'avais l'intention de recharger ce fumier dans ma remorque.

Ma réponse fut : ceci est votre cadeau de ma part pour vous remerçier de votre accueuil et de l entretien accordé.

fumier bnp 004fumier bnp 019
Bien sûr il ne s'éternise pas à me faire la conversation.
Sachant bien qu'il allait appeler les services de gendarmerie donc je me décide de les attendre ils arriveront assez rapidement sur les lieux me demandent le pourquoi de cette action mon intention de nettoyer le trottoir bien sur je leur répond que cela ne sera pas le cas. fumier bnp 024
Ils me font part que le déblaiement sera alors effectué par les services de voirie à mes frais qu'ils devaient m'emmener à la brigade de gendarmerie afin de m'auditionner sur mon action faite. Cela me pris environ 30 min, par la suite j ai appris que Monsieur le sous Préfet était passé sur les lieux.
Je sais trés bien que cette action n'apportera rien a mes problèmes mais quand je vois à ce jour dans la presse
LES BANQUES VONT VERSE UN MILLARD D'EUROS POUR LES TRADERS.
IL NE FAUDRAIT PAS QU'ILS OUBLIENT QU'ILS SONT A L'ORIGINE DE CETTE CRISE MAIS EUX ILS S'EN SORTENT BIEN.
MAIS A CE JOUR COMBIEN DE GENS SE RETROUVENT DANS LA PRECARITEE A CAUSE DE LEURS AGISSEMENTS ?

 

Partager cette page

Repost 0