Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Alors que la polémique enfle dans le Doubs, semblant stigmatiser l'agence locale de la Banque Populaire, j'ai rencontré moi aussi des difficultés avec celle de Saint Jean d'Angély (17400-Charente Maritime).


S'il est des commerçants qui traversent des crises à cause de l'agence Banque Populaire de Baume-les Dames,
il en est de même ici.

Ayant installé mon entreprise depuis 2005, je suis depuis cette date client à la Banque Populaire de Saint Jean d'Angély.

Au cours de l'année 2006, mes frais bancaires s'élevaient à 8212.94 € pour une utilisation normale de mon compte entreprise bénéficiant d'une carte bleue et d'un chéquier.

En janvier 2007 un gros chantier, dont le marché avait été signé, m'a mis dans l'embarras en raison de factures impayées par le client (cf partie clients, ultérieurement).

A cette époque, mon compte présentait un découvert de 27 000 €, et le marché signé que je devais débuter représentait la somme de 176 000 €.
Alors que le découvert aurait du être comblé grace au paiement de la première tranche des travaux, mon banquier m'a demandé une caution personnelle.
Afin de pouvoir honorer cette demande, j'ai mis en vente ma maison fournissant ainsi un ordre irrévocable de paiement notarié à hauteur de 30 000€.
ordre irrévocable de paiement





Pour l'année 2007, les frais bancaires inhérents à mon découvert s'élevaient à 9549.31 €.
Entre les chantiers à achever, ceux à trouver pour palier le manque à gagner du client m'ayant fait faux bond, le conseiller financier le la Banque Populaire n'avait de cesse de me dire qu'ayant déjà mis 12 entreprises au contentieux, en mettre une treizième ne changerait pas grand chose.
C'est ainsi qu'en date du 17/04/07, je me suis vu imposer la signature d' une convention de rembousement pour une somme de 27 775.01 €, en 9 mensualités de 3000 €.
Lors de cette signature, il m'a bien été fait remarqué qu'un membre du siège de Limoges avait fait le déplacement tant l'affaire était importante... (Il s'est avéré bien plus tard que la personne présente n'était en fait qu'un conseiller d'une agence de La Rochelle en déplacement).




 

Partager cette page

Repost 0